Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 décembre 2013 2 03 /12 /décembre /2013 09:39
au sommet du puits      Photo François Landry

au sommet du puits Photo François Landry

Objectif de la sortie : Commencer la désobstruction du petit trou, trouvé le 11 juin 2013, dans la coulée de calcite.

Compte rendu : Rendez-vous à 8h30 chez François. Le temps de s'organiser, d'aller au local matos et de monter à Font d'Urle, il est vite 10h00. Je retrouve l'ambiance Écosse hivernale en prenant la route qui mène au centre de vacances. Nous préparons les kits dans les écuries, ce qui est vraiment appréciable. Nous prenons pour la première fois cet hiver, le cheminement par le réservoir. Nous ne montons pas au GR, mais coupons par le bas. Pas évident dans le brouillard, et par prudence, on décide de sortir par le GR ce soir. Entrée à 11h. Je descends en premier pour me retrouver rapidement sur la dernière corde qui mène 'au petit trou'. Je suis étonné de ne pas sentir le CA, que nous sentions bien dans le méandre plus haut!!! François a la même sensation. Donc au lieu de commencer la désob, il prend la corde de 20m et descend plus bas pour retrouver ce p..in de CA. Il descend entre l'énorme bloc suspendu et la paroi et ...manque 5m de corde pour arriver au fond (il n'y avait pas de corde de 25 au local matos). En remontant, il constate quand même du CA, mais diffus. Nous décidons de jointer les 2 cordes et François redescend au fond cette fois-ci. C'est clair, en bas il n'y a pas de CA. En remontant, il retrouve ce CA diffus, mais pas de faille, ni d'ouverture d'où puisse sortir ce CA. Entre-temps, j'examine une nouvelle fois la paroi en face avec ma frontale, lorsque je vois une banquette et un trou un peu plus haut. Je fais la remarque à François, qui commence à comprendre. Nous examinons les gouttes d'eau de condensation et concluons que le CA vient peut-être d'en face, mais que l'air chaud ne monte pas direct par le grand puits, mais fait un détour par les parties plus étroites, ce qui explique pourquoi, nous sentons le CA durant toute la traversée du méandre.

Nous remontons les 2 cordes dans le méandre, en déséquipant cette partie et nous installons une corde de descente plein gaz, au-dessus de la banquette vue auparavant. Je descends jusqu'à la banquette, et une première pendule m'apprend qu'il y a un bloc instable sur la plateforme. Je descends un peu plus pour avoir de la corde de réserve pour pouvoir grimper sur la banquette. J'arrive tout juste à trouver un prise de main, et me hisse sur la banquette. Mais en me hissant, la corde de 35m perd son élongation, et me tire vers le vide. Ce n'est qu'à l'aide d'une petite réglette que je peux me maintenir sur place. Rapidement, je me donne du mou, et suis enfin à 'l'aise' sur ma petite plateforme de 35cm de large. Une fois le spit installé, je peux me sécuriser correctement. Pendant que j'installe une petite traversée, François me rejoint. Nous ne sentons pas le CA dans cette faille toute proche. Nous décidons de redescendre dans le grand puits et de faire la même chose que ce matin. Je remonte la dernière corde pour aller chercher la corde de 20m, pendant que François fait de l'aménagement. Il descend en premier et après 8m, il pense enfin avoir trouvé d'où sort le CA: un méandre bien large, complètement obstrué par une trémie. Il m'invite à descendre à mon tour, surtout pour voir le fond du grand puits, que je n'ai jamais visité. A la remontée, nous décidons comment équiper correctement cette descente vers le méandre, afin que la corde soit protégée pendant la purge.

Nous décidons d'attaquer tout de suite. Je reste amarré à un point de sécurité, car je n'ose pas rentrer dans le méandre. Petit à petit je fais tomber de petit ou plus gros blocs qui se fracassent 15m plus bas. A fur à mesure de la purge, de gros blocs se libèrent et semblent également être instables. A un certain moment, je constate que la paroi latérale gauche du méandre est également fracturée. C'est en la cassant à gros coup de pied, que 2 gros blocs énormes rejoignent les précédents. Je peux maintenant vider le plancher, et le méandre s'ouvre petit à petit à moi. C'est à cet instant précis que j'entends du bruit de pierres qui se déplacent tout seul, plus haut dans le méandre. Rapidement, je quitte les lieux, car je n'ai plus confiance. Je détache la corde du dernier point fixe, et commence ma remontée. Déjà j'entends des petites pierres tomber, et quand je rejoins François, qui a entre-temps installé un fractionnement sur la longue descente, un bruit énorme de blocs tombant dans le grand puits nous fait sourciller.

Nous prenons enfin le temps de nous faire un petit café et de nous restaurer.

Sortie à 17h30. Heureusement qu'il y a les poteaux sur le GR!!!!

Conclusions : il faut laisser le temps au méandre et à la trémie de se purger spontanément. A la prochaine sortie, je prends une barre à béton de 2m, pour pouvoir purger depuis l'extérieur du méandre.

Participants : François et Dirk

TPST : 6h30

Partager cet article

Repost 0

commentaires