Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juin 2013 2 11 /06 /juin /2013 09:11

 par DIRK

 

Objectif de la sortie :Découverte d'une cavité 'classique' lors du rassemblement 'Berger' 2013, avec le spéléo qui à découvert la cavité (avec Régine et une consœur) – merci François.

 

Compte rendu : Rendez-vous à 9h à Autrans pour l'inscription de notre visite du Gampaloup pour Antoine, Jérôme et Dirk, où l'on retrouve François qui est déjà là depuis mercredi. Bonne surprise, Thomas et Jean-Philippe se joignent à nous. Et François a invité un jeune couple de canyonistes, dont pour la fille c'est la 3ième sortie spéléo. C'est donc à 8 que nous prenons le sentier bien raide qui mène à l'entrée de la cavité. François en profite pour raconter à fur à mesure l'histoire de la découverte de la cavité. Petit ramping de 3 mètres (Dis François, vous auriez pu creuser un peu plus ;-) ) pour déboucher sur un beau méandre. Quelques puits, quelques traversées et nous voici dans la salle des éclopés. Entre-temps beaucoup d'attente, car le matos de la fille doit être ajusté à plusieurs reprises. Cette salle est un vrai chaos et il y a des départs de partout, mais avec les rubalises, et François évidemment, qui connait tout cela par cœur, le cheminement est facile. Comme c'est un rassemblement, beaucoup de monde dans le trou: un jeune couple avec des acetos profite de nos arrêts pour nous dépasser, et nous rattrapons un groupe de 5 qui avancent lentement. Il est entre-temps midi trente, et c'est le temps de prendre notre casse-croûte dans la salle 'Mégaloup'. Après notre repas, le groupe de 5 qui avait continué semble revenir sur leurs pas, suivis de 3 autres mecs. Donc au lieu de descendre au fonds du puits, à côté d’une belle cascade, ils remontent tous les cordes qui les ramènent au bas de la salle Mégaloup. Et ben, j’ai pas envie d’attendre et je les croisse au fils des relais, pour enfin descendre ce magnifique puits arrosé. Et pourtant, il n’est pas si arrosé que cela, car on passe bien à côté et comme la corde est fixée en bas, on se tire hors de la flotte et on garde les pieds au sec (et la tête aussi). Après bien un quart d’heure, il y a enfin Jérôme et les autres qui suivent (ben oui, ils ont été plus patient que moi ;-) ). Je m’engage dans le méandre et suis la rivière pendant un bon moment. Et là ce passe quelque chose de bizarre avec la communication. C’est moi qui porte le kit de bouffe de Jérôme et Antoine. Mais comme on a déjà mangé, il est tout léger. Au début, je l’avais pendu à mon côté, mais cela me gênait. Du coup, je l’ai mis sur le dos. Et après 10 minutes de descente aquatique, et en pleine rêverie, je ne vois plus le kit sur mon côté : zut, j’ai perdu le kit. Je me retourne vers Jérôme qui me suis et est en haut d’une petite cascade : as-tu vu mon kit ???? et tout de suite, je remarque ma stupidité, car j’ai le kit sur le dos. Dans la foulée, je lui dis que c’est ok, … mais …. avec le vacarme de la cascade, il n’a pas entendu ma dernière phrase. Et la suite vous pouvez peut-être le deviner, je pense que c’est Antoine qui s’est taper toutes les cordes pour aller chercher le kit ‘oublié’. Je vous dis pas que j’en ai ramassé.

Avant d’atteindre le lac du tamponnoir (oui, ils ont perdu un tamponnoir dans le lac – avis aux plongeur), il faut d’abord faire une remontée, une traversée et puis un rappel avec la longe sur une corde fixée, afin d'atteindre les côtés du lac les pieds au sec. La suite est une succession de puits remontants pour enfin revenir à la salle des éclopés. François avait bien expliqué qu’il y avait un passage large et que le passage étroit avait été pris que pour la découverte des puits, mais je me le suis tapé quand même, suivi de Jérôme. Ben quoi, je dois m’exercer quand même !!!!

Retour comme on est rentré. Au dernier puits, je retrouve un compatriote, qui peine un peu à la remontée. C’est vers 16h que les premiers sortent de la cavité.

Conclusions :

 

Belle sortie club dans une belle classique découverte par François, Régine et une copine.

 

 Participants :

François L., Jérome, Antoine, Thomas,  Jan Philippe Roux et Dirk

 


 

Partager cet article

Repost 0

commentaires