Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 janvier 2013 7 06 /01 /janvier /2013 14:51

 

Objectif de la sortie :  

Initiation pour les 2 nouveaux Jérôme et Jean-Marie

 Compte rendu :

Afin de faire connaître quelques aspects typiques de la spéléo, nous décidons de faire une visite au siphon de Goule Verte. Première surprise: le chemin d'accès est complètement ravagé par les purges faites pour la sécurisation des Gorges. Mais en fin de compte, cela montait facile. Premier rampant, première flaque d'eau à négocier et nous sommes devant les étroitures. Et évidemment, ce n'est que pour moi que ça coince un peu. Je demande aux 'jeunes' de faire attention au cheminement, puisque ce sera eux qui devront nous guider vers la sortie. La traversée des failles verticales demande un peu d'attention, et JM et J s'exercent aux différentes oppositions. Petites escalades qui nous mènent à la lucarne qui à son tour nous mène vers le puits d'accès à la rivière et son siphon. Il y a beaucoup d'eau et nous sommes bien arrosés en passant la lucarne d'entrée.

J'installe une main courante, mets les plaquettes en place, et fait descendre la corde, après avoir fixé une dévia sur un béquet naturel. C'est Jérôme qui va descendre en premier. Il se longe et …... glisse sur la glaise et tombe par terre. La longe n'a pas dû le retenir, mais c'était un bel exemple qu'il faut toujours se longer avant de faire n'importe quelle manœuvre devant un puits. Rappel des manips que Laurent D lui a bien expliqué (merci Laurent), et il descend. Même chose pour Jean-Marie, pour qui c'était déjà plus de 2 mois passé qu'il avec fait les manips. Mais c'est avec la même aisance qu'il se retrouve en bas du puits. Petite visite du siphon, et remontée de la rivière vars l'amont avec quelques jolies oppositions. Remontée du puits pour Jérôme. Une fois arrivé à la dévia, un gros bloc me siffle à ras de mon épaule. J'entends quelques mots, dont dévia, lâché. J'invite Jérôme à sortir et monte à mon tour pour voir ce qui s'est passé. Arrivé où la corde touche le rocher (il n'y a plus de dévia), je reçois 1 ou 2 blocs sur le casque et dans la figure. Tout de suite, j'ai un peu de sang sur les mains, mais quand je tâte mon nez, je ne pense pas qu'il soit cassé. Je termine de monter et Jérôme me confirme que cela ne semble qu'être des grosses égratignures.

Que s'est-il passé? Tout le becquet naturel s'est détaché, et est resté accroché à la dévia, par la tête d'alouette que j'ai faite. Jérôme l'a monté pendant sa -courte- sortie. Les rochers autour du becquet sont tombés, mais apparemment, il en restait d'autres, prêts à tomber. Ce sont ceux là que j'ai reçu sur la tête ( environ 1 à 2 mètres de chute ). Après m'avoir assuré que je n'avais rien, j'ai terminé de purger, installé une nouvelle dévia plus bas, là où on la met normalement, et suis descendu chercher JM, pour l'aider à faire ses manips de remontée. Une fois tout le monde en haut, nous en avons profité pour tout refaire, c'est dire redescendre, et remontée pour tous, pour l'exercice.

Après la désinstallation des cordes, c'est à JM et J de me montrer le chemin du retour. Et bien sûr un des deux commence à escalader au lieu de prendre la lucarne à gauche. Pas facile la spéléo au début !! Il leur reste une dernière petite surprise, quand une fois sortis du boyau, je descends résolument à droite pour nous retrouver à côté de la rivière basse, qui elle coule plein pot. Et pour sortir nous avons besoin d'assez bien nous mouiller en prenant un passage étroit.

Remontée tranquille du réseau avec les 3 passages étroits, et dernière erreur en voulant sortir par le couloir de gauche (comme d'hab) au lieu de prendre le petit ressaut de droite sous les plafonds.

Conclusions :

Personnellement, j'ai appris 2 – 3 trucs que l'on sait, mais qu'on pense que cela n'arrive qu'aux autres:

  1. toujours mettre une main courante quand c'est un peu dangereux, ET l'utiliser.

  2. Les becquets naturels ne sont pas toujours aussi solides qu'on le pense

  3. Ne jamais rester planté sous une corde (chute de blocs!)

  4. C'est bien de faire des sorties faciles avec des 'jeunes', afin de pouvoir rester près d'eux et de leur montrer les petites astuces.

 Belle petite sortie de mise en forme pour Jean-Marie et Jérôme .

 Dirk

 TPST 3H30   Participants : Jérome Bleton, Jean Marie Coulombre et Dirk Devreker

 


 

Partager cet article

Repost 0

commentaires