Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 août 2013 6 24 /08 /août /2013 10:35

 

Objectif de la sortie :

Explo et topo post siphon de la rivière d’or.

 

Compte rendu :

 

Nous arrivons à 9h40 au parking de font d’Urle le temps n’est pas au beau fixe, du brouillard couvre tout le plateau, la température n’excède pas les 10°C. Cela ne sera pas évident de trouver la cavité. Effectivement, il nous faudra près de 40 minutes pour localiser l’entrée du trou, tout ça avec la rencontre insolite d’un troupeau de moutons protégé par cinq patous ….. bien décidés à en découdre avec nous ;s’ils avaient parvenus à franchir la clôture électrique on aurait eu chaud au cul… enfin que du bonheur… après dix minutes de préparation le temps de s’équiper et de mettre en place la corde d’entrée , nous descendons à 10h30 dans la cavité en trainant un kit remplit du matos plongée et topo, pour arriver au fond il nous aura fallu 1h30 de progression à travers quelques gouttes dans les puits terminaux, le boyau Nutella s'est franchi sans difficulté avec un niveau d’eau un peu plus haut mais pas pire. Par contre la rivière d’Or est bien active :l’eau nous arrive aux mollets, il y a un bon débit, on s’interroge sur la possibilité de réaliser cette plongée puis on en conclut qu’il faut essayer, la touille ne restera pas dans le siphon.

Après une heure de préparation technique et psychologique nous voilà partis dans ce siphon aval et là surprise ! il faut avancer plus vite que le courant car tous les sédiments soulevés sont propulsés devant nous. Je me déplace rapidement sans non plus omettre l’inspection du fil d’Ariane que je repositionne sur mon passage, car il s’est déplacé dans les sections pièges (endroit le plus étroit dans la section de la galerie) il est un impératif de le positionner au risque de se coincer ou de perdre ce lien précieux à l’air libre. En 3 minutes nous franchissons le siphon la consommation de l’air dans une bouteille a été de 20 bars de pressions ce qui est insignifiant.

Nous décidons d’aller topographier les galeries découvertes au cours de l’exploration précédente. Nous observons en rive gauche de la grande galerie un affluent coule d’un méandre le débit est assez important. Au passage du première puits de 12m la cascade coule assez fort, Manu descend pour replacer la corde pour les puits suivants, pendant ma descente il me guide pour ne pas me faire entrainer sous la chute d’eau.

Arrivés en bas des puits, nous reprenons notre marche en direction du fond pour attaquer la topo au cours du cheminement sur un pan rocheux mon pied glisse sur une fine couche d’argile, je me réceptionne sur la main droite, j’ai heurté avec force la paume, coté pouce un hématome se forme sans perdre trop de mobilité, je grimace un peu mais ça va, on ira doucement pour la suite.

Nous arrivons au dôme de calcite en rive gauche au dessus de la salle explorée avec François. Nous débutons la topographie ,nous réalisons une quinzaine de visées pour arriver dans une galerie supérieure fossile avec un beau volume (6m x 6m) deux salles jonchent le parcours avec un puits de 8 m de diamètre mesuré au disto à plus 27m de hauteur, avec un départ de galerie situé à 15m de haut, nous nous arrêtons au pieds du ressaut de la lucarne où se trouve le courant d’air et les voutes mouillantes ; au vue des niveaux d’eau nous stoppons notre progression.

Nous rebroussons notre chemin pour faire la première d’un aval dans cette galerie amont. Les volumes sont toujours aussi importants, la galerie est descendante nous identifions deux départs de galeries (très intéressant en hauteur à réaliser) dans une salle nous découvrons un méandre à explorer (1.8m de haut par 0.8 de large) nous continuons sur la suite évidente qui se termine une centaine de mètres plus loin sur une énorme salle marneuse que l’on nomme la salle OFFSHORE pensée pour notre pote François qui n’a pu être de la partie en raison de son départ à l’étranger pour le boulot.

Sur le retour, nous décidons de passer par le méandre. Etant donné les passages boueux nous le nommons le méandre de la mouche à merde .Après 70m de visée topo nous arrivons dans l’affluent actif de la salle explorée avec François l’année dernière, nous sommes revenu sur nos pas.

chuat-riviere-d-or-croquis.jpg

Nous en profitons pour topographier l’affluent actif il y a beaucoup d’eau, ça nous empêche de caler une dernière visée pour boucler.

Ma main me lance .Nous rebroussons notre chemin pour inspecter un dernier départ, l’escalade du bombé de calcite au -dessus du fractionnement du premier puits, Manu attaque la grimpette pendant que je déséquipe les précédents puits. Il est remonté sur une dizaine de mètres, je le rejoins à notre droite une diaclase descend au- dessus des bombés de calcite que nous voulions escalader. Après quelques minutes pour fixer deux AN et deux AS au marteau et spit je le rejoins sur une belle banquette. Le voilà grimpé encore d’une quinzaine de mètres sur des ressauts de calcite, au passage, il sécurise la corde pour que je puisse l’accompagner maintenant c’est fini… plus de corde, nous montons d’une dizaine de mètres en libre sur une pente pas très raide devant nous en hauteur deux jolies départs à gauche du noir derrière des blocs à droite la base d’un puits qui à l’air de remonter par contre le plus délicat c’est qu’il faut franchir une banquette en devers de blocs marneux pas très jolie… !!! On en restera là aujourd’hui.

Malgré une remontée épique sous la cascade du P12m qui m’aura valu un bon rinçage, nous voici 20 minutes plus tard prets à plonger le siphon voilà cinq heures qu'il a eu le temps de décanter : effectivement l’eau est limpide. Zut c’était le jour pour faire la topographie des lieux et surtout équiper cette portion de réseau en corde….. !!!!

Le retour à la surface est express à vide en moins de 2h15 nous retrouvons la lumière du jour ou plutôt celle de la lune il est 22h15, avec les hurlements des patous nous retrouvons le chemin de retour sans embuche, heureux des bons moments passés ensemble en explo.

Le bilan est de 452 m de topographie dont 224 m de découverte.

 

Participants : David Bianzani, Manu Tessane TPST 12h TPSE 10 mn 

 

POUR VOIRE LA VIDÉO DE L'EXPLO clique


 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires