Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 septembre 2013 6 07 /09 /septembre /2013 14:45

Objectif de la sortie :

Continuer la désob aux Cloches

 

Compte rendu :

J'ai récupéré la perfo et les charges jeudi soir. Jérôme et Dirk se donnent rdv à 9h30, tandis que Serge nous rejoindra dans le trou après son travail. Pendant que nous mettons les sacs sur le dos, le vacher de Font D'Urle vient nous rendre quelque chose que le plongeur barbu (?) (tiens c'est François L – je savais pas qu'il plongeait ;-)) a perdu mercredi : un caouetche.

Enfin, le temps d'éviter les patous par le GR (ils étaient pas là), de s'équiper, on rentre à 11h. Toujours aussi frisquet dans la cavité. Mais la neige a bien diminué. Jérôme en premier, pendant que je suis en déséquipant la ligne de tir. Nous n'allons plus descendre à chaque tir mais rester dans la petite salle des croisements des méandres. Je suis à peine arrivé là, que j'entends déjà les coups de marteau. Décidément, notre Jérôme aime la masse! Léger courant d'air. Nous voyons rapidement, qu'il faut en effet élargir le boyau avant d'attaquer le premier virage à droite. Et c'est Jérôme qui s'en charge: un trou à gauche et un à droite. Il met les charges pour la première fois. Pas facile la tête en bas. Je lui passe à fur et à mesure cartouche, poussoir, et 'quenelles' en papier pour bourrer les trous. Connexion des fils et on descend. Premier boum. Après 2 minutes, nous sentons les gaz, mais à peine. Nous profitons de prendre notre casse-croute. Jérôme est très content de son premier tir et attaque le premier virage. Nous y avons déjà fait des tirs la fois précédente et tout n'est pas parti. Difficile de choisir où engager (trous précédents et espace réduit) mais il y arrive. Ça pète bien mais tout n'est pas parti. On fait un troisième tir, après avoir changé de batterie et d'avoir vidé une charge pendant que le fil du détonateur restait coincé (un petit bout de papier alu pour boucher la cartouche ne se révèle pas efficace). Cette fois-ci nous pouvons facilement atteindre la petite 'salle' qui suit. Jérôme s'y engage et se redresse. Je le suis et me redresse également, pour constater qu'on est collé l'un contre l'autre comme pour danser un slow des plus intimes. Pas large quoi!!! On se contorsionne tant bien que mal afin que Jérôme puisse jeter un coup d'œil derrière les murs suivant du méandre. Et bien, pas de questions à se poser, il faut refaire des trous. Mais pas avant que Jérôme ne fasse tomber tout un bloc de concrétions pas complètement calcifié, à gros coups de marteau et de burins (il ne fait que ça à son boulot, selon lui. Bon, j'ai sûrement pas tout compris :-)

C'est à mon tour de faire 2 trous (il y plus de place ici). Entre-temps Serge vient d'arriver. On fait sauter les charges et après 3 minutes, il nous est déjà possible d'aller sur place. Le courant d'air est donc aspirant. Pour les explications, voir François. Résultat du tir, tout le gros du virage est littéralement arraché. Nous avons vue sur le suivant virage vers la gauche. Par contre Jérôme voit une trémie plus loin. ….On aura encore du boulot.

Les blocs encombrent le passage, car le méandre est très étroit sous nos pieds et ne laisse pas tomber les blocs plus bas. C'est à la queue leu-leu que nous nous passons les blocs, auparavant réduit en pièces transportables par le marteau (ben oui) de Jérôme. Serge les rangent dans un petit méandre annexe. Dernier trou pour Jérôme, puisque nous n'avons plus de 10ième charge. Et ce que je craignais se passe. Tout le bloc est fendu et détaché de la roche mère mais est resté entier. Sortie vers 17h dans la chaleur (pour une fois) de Font D'Urle.

Conclusions :

Il y a léger courant d'air, mais comme il est aspirant, on ne le sent pas fort. Il est cependant très efficace.

Il a encore du travail!!

La prochaine fois, il faut prendre les 'chtis boums' en plus des charges habituelles pour casser des gros blocs.

 

Participants :

Dirk, Jérôme Bleton et Serge Foin (tous GECKOS)

 

TPST 6h 

Partager cet article

Repost 0

commentaires