Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 mars 2014 7 02 /03 /mars /2014 14:18

Objectif de la sortie : Se faire plaisir un samedi matin.

Compte rendu : 6h30, départ chez David pour se rendre à BSA. David me file les clés de sa voiture: il n'a pas beaucoup dormit!!! A 8h, nous sommes garé sous le pont à BSA. Il n'y a personne. David plonge en étanche avec son recycleur, et avec 2 bouteilles de secu. Dirk plonge en humide 5 mm, un bi- 9 (175 et 205 bar) et une 6L (200 bar) pour rejoindre le puits, tout en déstructuré (ou sidemount en Anglais). Comme cela faisait longtemps que Dirk a plongé profond, il préfère ne pas avoir trop de paramètres à gérer et ne s'est pas équipé de sa combi étanche. L'eau du Goule déverse légèrement: donc beaucoup d'eau, pas de portage, mais pas trop de courant non plus. David a besoin d'un peu plus de temps que d'habitude à se préparer, ce qui laisse à Dirk tout le temps nécessaire pour se mettre à l'eau, sans stresser.

Rapidement, nous atteignons le puits. Dépose d'une bouteille de sécu pour chacun, et nous nous laissons descendre dans ce beau puits. Signe OK vers David vers les – 40m, et on descend plus bas. Pas trop de consommation pour Dirk, puisque il n'y a pas de mouvements à faire. Nous atteignons – 53m, une première pour Dirk. Et c'est là que Dirk constate qu'une étanche est bien meilleur à cette profondeur: il prend vraiment froid.

Nous remontons tranquillement. Palier à – 17m, à la sortie du puits pour Dirk, qui ne retrouve pas David derrière lui!! Son VR3 lui a fait faire des paliers plus bas. Nous récupérons les bouteilles de secu, et nous dirigeons vers la sortie, non pas sans avoir fait nos paliers de décompression à -6m. Sortie après 35 min.

David décide d'aller voir au Goul de La Tannerie, ou l'eau déverse franchement. Dirk, qui a trop froid ne l'accompagne pas. Le courant est violent et David a besoin de 20 min de sérieux palmage pour atteindre 500m dans cette résurgence. En 10min, il est de retour, paliers compris.

Conclusions :

Super ballade, à refaire plus souvent, avec une étanche et des 12L pour Dirk, pour pouvoir profiter un peu plus de cette eau limpide (bien que David la trouvait « laiteuse »)

Participants : Dirk et David

TPSE : 30 mn et 1h10

Repost 0
25 février 2014 2 25 /02 /février /2014 12:13

Objectif de la sortie :

désobstruction dans la trémie

Compte rendu :

Nous partons vers 8h du séchoir. Arrivée sur Font d'Urle, nous constatons que la neige est rouge. Dans la nuit une tempête de sable à coloré la couche de neige. Il serait curieux d'observer celle ci cet été sous terre !!!

Arrivé au scialet surprise le puits d'entrée est englacé. J'entends Dirk me parler d’étroiture dans la glace et de corde englacée !!! alors qu'il progresse difficilement, je descends. Premier constat le gouffre aspire et il fait environ 1° dehors. Au fur et à mesure de ma descente, je prends l'ampleur de la patinoire qu'est devenu le trou. De plus le ruissellement dut à une légère fonte, gèle au fur et à mesure. Je sens le piège et décide du retour en surface. Dirk “appréciera“ la remontée étroite et glissante du petit ressaut. Tpst 30 mn.

Pour ne pas gâcher la journée je propose à Dirk de jeter un œil sur la nouvelle découverte de Jérome. Belle galère je peste, car je ne trouves pas le chemin. Ouf !! par chance je tombe sur le trou. Nous constatons que notre ami Jérome a effectué une petite visite ce dimanche !!! (confirmez par Jérome). Dirk sort un sceaux de cailloux et retour à la maison pour nous deux.

Participants :

Dirk et François

TPST : 30 mn et 3h en surface

Repost 0
25 février 2014 2 25 /02 /février /2014 11:49

Objectif de la sortie :

Amener 4 échelles devant le S5

Compte rendu : Après le petit café au People, nous nous rendons au local matos pour récupérer une vieille corde et des vieux amarrages. En effet, vu la pluie qui est tombée la nuit, nous attendons un gros courant dans le lac d'entrée. En installant un corde, hors vue depuis dehors, du bloc noyé au barrage, nous facilitons nos déplacement dans le lac. L'eau dépasse de 20cm le haut du barrage !

Les échelles sont amenée derrière le barrage, une pour Dirk, une pour Olivier, et bien sûr, 2 pour David. Le courant est très fort dans la conduite vers le S1. Malgré le fort courant, nous décidons de passer le S1 avec les échelles, puisque nous pouvons nous tracter à la corde fixe.

Derrière le S1, nous découvrons la rivière bouillonnante. La remontée du premier ressaut est déjà bien engagée. Dans le méandre, l'eau est à mi-hauteur des passages les plus larges. Olivier a déjà déposé son échelle dans le shunt, mais David et moi décidons de ne plus continuer. Nous pensons que la remontée des 2 cascades plus loin derrière le shunt sera très très difficile. Et si le niveau d'eau remonterait subitement, nous pourrions être coincé dans le méandre.

Nous retournons devant le S1, et profitons du matériel que nous avons amené jusque là, pour équiper convenablement le ressaut. Sans perfo, donc à l'ancienne au tamponoir!! Olivier laisse échapper soudainement le marteau et ne réussit plus à le retrouver, tellement le courant est violent. David fait quelques apnées pour le retrouver au fond du S1. Moi je laisse échapper un amarrage, que l'on ne retrouve plus.

Au retour, David propose de placer 2 spits sous l'eau dans le S1. David fait le premier, et Olivier et moi prenons le 2ième pour notre compte. Exercice génial à faire, sachant qu'Olivier et moi devons pousser sur le dos de l'autre pour le garder au sol. En effet, les coups de marteau nous repoussent vers le plafond. Sortie vers 13h30

Conclusions :

Nous voulons y retourner pour placer encore un ou deux spits dans le S1 et les échelles doivent être portées devant le S5

Participants :

Dirk D et David B (Geckos) et Olivier S (Masc)

Repost 0
25 février 2014 2 25 /02 /février /2014 11:32
remplissage salle Picasso photo François Landry

remplissage salle Picasso photo François Landry

Objectif de la sortie :

Découverte du collecteur des spéléonautes pour Dirk, escalades des bassines et du puits de la sieste à Paco.

Compte rendu :

Le rendez-vous était à 8h30 au parking de la route de Vassieux, à 9h20 nous entrons dans la cavité mais avant avec Dirk nous laissons planter dans la neige nos raquettes et bâtons de ski erreur fondamentale…. Descente rapide pour François et moi pour préparer l’escalade du gros ressaut de calcite entre les deux bassines des plongeurs.

Les anciens ont pris leurs temps pour profiter de cette belle cavité.

A 10h45 nous débutons l’escalade une première pour moi, je n’ais jamais grimpé sous terre malgré mon appréhension tous ce passe bien. Même si les trois derniers points plantés dans la calcite tenaient par le saint esprit… François en à retirer un sans forcer en enlevant les plaquettes… bilan dix mètres de remonter pour terminer dix mètres plus loin sous une cloche Pyb avait raison, pourtant ont croyaient au départ de galerie !!!

Pendant tout ce temps nos anciens nous on rejoint puis ils ont eu le temps de faire une balade dans le gros collecteur. A l’issue de cette explo infructueuse, nous rejoignons la galerie de la jonction entre le collecteur des spéléonautes, des fleurs blanches et l’arrivée du siphon du bois vert.

Le temps de faire un casse croute comme il est déjà 12h00. Nous divisons les équipes François et Dirk s’acquerrons à l’escalade au dessus de nos têtes que nous nommons le puits de la sieste à Paco, histoire de lever le doute sur un shunt du siphon du bois vert.

Pendant ce temps avec Ménil nous allons poursuivre la topographie de l’escalade des fées. Nous avons réalisés une dizaine de visées P9 puis P7 m la suite est très intéressante ça monte sur plus de 20m avec présence du courant d’air...

Nous avons identifié un P7 m à descendre en paroi de droite dans la salle à voir aussi, le travaille s’effectue rapidement en moins d’une heure.

De retour au carrefour nos collègues sont déjà remontés, l’escalade de 7m n’a rien donnée, un puits borgne redonne au dessus du carrefour sans suite.

Nous rattrapons nos amis dans les premiers puits. Nous sortons de la cavité vers 18h15, Dirk retrouve un papier dans une de ces chaussures un message est inscrit il stipule « veuillez contacter la gendarmerie au N° 04/75/…… lors de votre sortie merci » Nous nous questionnons mais quelle est cette blague info ou intox, je pense à une plaisanterie d’un gars de l’inter-club venu prospecter dans le secteur.

Je remarque les traces d’une motoneige sur la piste, petit à petit au fur et à mesure de notre retour les hypothèses vont bon train.

Arrivé aux voitures nous allumons nos portables et là les messages des familles tombent… Des randonneurs sont passés près du trou à la vue de nos raquettes posées dans la neige ils ont cru que des personnes étaient tombés dans la cavité !!!! (Surprenant quand on voit la dimension et le profil horizontale du site) leurs réflexes à été d’alerter les Pompiers de la Drôme qui ont avertis les Gendarmes locaux procédure oblige, bilan après le recoupement d’info 2h après avec l’immatriculation des véhicules et les investigations des collègues du SSF, ils en ont déduit que nous étions simplement des spéléo en explo.

Moralité ne jamais rien laisser trainer au bord d’un trou, pouvant interpréter la chute d’un personne dans un trou. Désolé pour le dérangement des copains.

Du matos de plongée et d’escalade est stockés au carrefour du bois vert et du collecteur des spéléonautes il appartient aux plongeurs pour les prochaines explorations post siphon merci.

Participants :

Dirk, David des Geckos et François T. (gsv) et Ménile Ind

TPST : 9H

Repost 0
25 février 2014 2 25 /02 /février /2014 11:21

Objectif de la sortie :

Atteindre la Trémie du collecteur des Spéléonautes

Compte rendu :

Arrivés 9h sur Fond d’Urle, le soleil levant est radieux, bonne couche de poudreuse, il fait -10°C. Pas le temps de s’attarder, l’air est glacial, il faut vite s’équiper. Après 10 minutes de marche dans la neige, nous atteignons l’entrée du trou. Ce maigre orifice, annonce la couleur ; s’ensuit 2h30 de descente dans des puits équipés, des étroitures et des méandres. François prend les devants, il nous sert de guide, suivi de près par Roland. Parfois c’est la tête la première que nous nous engageons dans ce goulot, parfois ce sont les pieds qui se frayent un chemin, pour déboucher finalement sur un premier collecteur. Le passage de deux cuvettes d’eau en bateaux, nous annonce l’arrivé dans un second collecteur. Impressionnant, ce dernier est bien plus large et plus haut que le précédent. 1 km 1/2 de marche dans cette grande cavité et un pique-nique plus tard, nous parvenons à notre objectif : la trémie terminale de Spélonaute.4 h sont ensuite nécessaire à l’équipe pour rebrousser chemin et retrouver un Fond d’Urle glacial à la nuit tombante.

Conclusions : 8 h de vrai spéléo dans une impressionnante cavité, avec en chemin quelques curiosités de nature (concrétions, carreaux d’argile).

Participants : Élise, François et Roland du SGCAF

TPST / 8h

Repost 0
25 février 2014 2 25 /02 /février /2014 11:06

Objectif de la sortie :

exercice secours post siphon

transport du matériel Photo Antoine Merlot

transport du matériel Photo Antoine Merlot

Compte rendu :

Arrivé à Choranche un peu après 09h00, il y a environ 13 plongeurs et 7 spéléos. Le projet est que les plongeurs doivent être le + autonome possible (transport de matos, installation des ateliers pour transporter la civière dans plusieurs puits et ramener la civière en plongé. François et Patrick feront la partie PC au début de la cavité (juste après la salle de la Cathédrale) afin de communiquer avec le Nicolas (sorte de radio souterraine) et les spéléos qui seront en contact avec la victime (au fond de la cavité). David B fera à tour de rôle plongeur, équipier et victime-plongeur pour le retour. Une expérience nouvelle pour lui, qui ne manque pas de piquant ! Imaginez-vous, bloqué dans une civière sous l'eau avec 3 anges gardien, les plongeurs qui vont le sortir de là.

Installation de la “victime“ (David) dans la civière Photo Antoine Merlot

Installation de la “victime“ (David) dans la civière Photo Antoine Merlot

Philippe aussi est au RDV mais ses bottes ayant daignées l'accompagné, il fera un peu le touriste avec François. Moi-même (Antoine), je ferais partie de l'équipe spéléo qui rejoindront les plongeurs au fond de la grotte via un autre chemin plus sec... Malgré tout, ce chemin est parfois humide, quelque passages me permettront de montrer mes talent de nageur, eh oui, j'ai eu de l'eau jusqu'au menton et effectué quelques gracieuses brasses dans l'eau.
Les spéléo auront pour mission d'apporter le système de communication Nicolas en contact avec la victime (qui changera 3 fois). Je passe une bonne partie du temps de trajet et pendant l'exercice avec Serge Caillaut, qui j’espère nous enverra de belles photos (sûrement mieux que les miennes !) Notre petit groupe met environ 1h15 pour rejoindre le lieux de RDV avec les plongeurs. Nous assistons un peu les plongeurs sur le brancardage et gérons une bonne partie de la communication.
Pour ma part je ne connaissais pas du tout cette partie, il y a de très belle parties avec cascade d'eau, rivière, bassine, concrétions, cristaux, ramping, toboggan, etc... cela laisse un aperçu de la Traversée Couffin Chevaline!
Avec "un peu" de retard sur le planning prévu, nous quittons choranche vers 21H00.

Repost 0
8 décembre 2013 7 08 /12 /décembre /2013 17:19

Objectif de la sortie : Changer les amarrages par de l'inox pour François et continuer de vider la trémie dans le méandre découvert le 14/11 pour Dirk

Compte rendu : Première sortie en raquette de l'année. J'ai pris une barre de béton de 180cm pour 'chatouiller' la trémie, en restant hors du méandre. Plusieurs blocs tombent, mais 2 gros ne bougent pas. Après que François à fini avec la perfo, je fais sauter une partie de l'entonnoir en même temps qu'un gros bloc. Les blocs se cassent bien, et je réussi à vider le bas du méandre. Comme je veux rester hors du méandre (la trémie en haut est très instable) je travaille avec toute la longueur de la barre: elle est lourde et ne me permet pas de faire tomber beaucoup. Il reste un plancher tout à fait instable. Plus haut, un bloc de 120/50/50 reste coincé sur un téton de roche, hors de la portée de la barre. Je fais bouger le haut du gros bloc, et des blocs, des pierres se mettent à 'vivre'. Je quitte à nouveau les lieux, pour laisser la trémie lâcher ce qu'elle a à lâcher. En remontant, les (petits) blocs n'arrêtent pas de tomber en bas spontanément.

Conclusions : CA très présent. désobstruction à poursuivre en laissant la trémie “vivre“

Dirk

Particpants : François et Dirk

TPST : 5h30

Repost 0
8 décembre 2013 7 08 /12 /décembre /2013 17:14

Notre plongeur à testé son recycleur et préparé l'exercice secours plongée du samedi 14 décembre. il a également nettoyé le siphon.

par David B.

Repost 0
4 décembre 2013 3 04 /12 /décembre /2013 10:27

Depuis les découvertes du Collecteur des Spéléonautes et de la troisième entrée du réseau “les Fleurs Blanches“, de nombreuse sorties vont se succéder pendant plusieurs mois. Organisées dans le cadre de “l'Inter Club Chuats“ nous parlerons ci dessous des sorties où au moins un des membres du club était présent.

photo François Landry

photo François Landry

14 septembre jonction et découverte du collecteur.

TPST : 12h

Participants : David, Thomas, Christian, Laurent et François

Dans une ambiance euphorique (18 participants au total) nous allons réaliser la jonction physiquement et découvrir avec les plongeurs (David, Manu et Cédric) le collecteur des “Spéléonautes“. La clairette est fort appréciée en bas et l'instant est immortalisé.

Le trou est équipé en double. Le parcours dans le collecteur est magique. Nous calculons le courant d'air (3 mètre cube par seconde. Et déjà beaucoup de projets de sorties s'esquissent.

Une sortie inoubliable avec un esprit purement spéléo.

David équipant le puits de la jonction Photo Rémi Gaudichet

David équipant le puits de la jonction Photo Rémi Gaudichet

22 septembre visite du collecteur et topo du chainon manquant

TPST : 10h

Participants : Philippe, JPP, Stef

La visite du collecteur s'effectue sans problème, et nos compères remarquent de nombreuses possibilités de première. La topo de jonction du méandre de l'Os à la galerie Cosoc/Sgcaf est réalisée.

galerie Cosoc/Sgcaf crédit photo CDS26 stage photo 2013

galerie Cosoc/Sgcaf crédit photo CDS26 stage photo 2013

25 septembre découverte de la galerie de la fée

TPST : 10h

Participant David

La première sortie pour de la première, Mia avait le jour de la jonction progressé de quelque mètres dans cette galerie. Guidé par le courant d'air l'exploration est rapide. David stoppe la progression sur “à suivre pour les copains“. La topo est réalisée au retour.

28 septembre fin décevante et nouvelle découverte.

TPST : 10h

Participants : Philippe et Stef

Fort du dernier compte rendu nos amis partent pour la première, hélas les sorties se succèdent mais ne se ressemblent pas. Au bout de quelque mètres ils butent sur un puits remontant. La topo est relevé et nos deux compères partent dans le collecteur à la recherche d'un autre objectif. Bingo !!! les voici maintenant rampants dans un laminoir qui abouti sur un chaos de blocs “la salle des deux mains gauches“ topo et arrêt sur puits à descendre.

la bassine des plongeurs crédit photo CDS26 stage photo 2013

la bassine des plongeurs crédit photo CDS26 stage photo 2013

28 septembre stage photo organisé par le CDS 26

TPST : 12h

Participant : François (organisateur du stage)

L'occasion pour les stagiaires de découvrir et de photographier une nouvelle cavité. Après une descente un peu fastidieuse nous arrivons dans les grandes galeries. Cinq heures après nous avons quelques belles photos. La remontée sera longue et difficile (avec le matos photo) mais nous sommes heureux d'avoir réalisé des clichés presque parfait.

carreaux d'argile crédit photo CDS 26 stage photo 2013

carreaux d'argile crédit photo CDS 26 stage photo 2013

29 septembre invitation des jeunes de l'EDS et découverte du puits “De la Relève“.

TPST : 10h

Participants : Laurent, David et Raph

L'objectif est clairement défini pour les Geckos inviter les jeunes de l'EDS (Louison et Raph) à participer à la première de ce réseau. Après la visite du collecteur, la découverte du “puits de la Relève “ par Laurent va motiver nos deux jeunes. 150m de première seront réalisées dans des galeries annexes de la “Galerie de la Fée“ et le relevé topographique dressé. Une escalade sera tentée par Raphaël mais non sortie. Une ambiance de folie !!!!

le collecteur des Spéléonautes photo François Landry

le collecteur des Spéléonautes photo François Landry

2 octobre une mise au gabarit.

TPST : 10h

Participants : Dirk et François

L'objectif est de descendre tranquillement au collecteur, et le cas échéant de mettre au gabarit les obstacles entravant la progression de mon ami Dirk. Nous enreprenons quelques aménagements au sommet de deux petits ressauts, dont la sortie est délicate. En bas du P30 la situation se complique. Le méandre est particulièrement étroit en hauteur. Très naturellement nous envisageons une mise au gabarit. Celle-ci se réalisera dans le bas du méandre, au détriment de tous nos moyens, nous fixant ainsi à la base du P30.

5 octobre découverte et topo de l'amont des Spéléonautes 2

TPST : 14h

Participant : Stef

Après le passage de la trémie par l'escalade des Cannelures, trois petites galeries de soutirage sont découvertes et mènent dans le collecteur des Spéléonautes 2. L'amont est exploré et topographié sur 300m, cette galerie de belle dimension, 10X10, au sol boueux se termine du coté amont de la trémie de Spéléonaute.

L'escalade des Cannelures Photo François Landry

L'escalade des Cannelures Photo François Landry

9 octobre découverte et topo de l'aval des Spéléonautes 2

TPST : 15h

participant : François

Après avoir réalisé des photos, tout en topographiant nous découvrons 250m de galeries. Dont la galerie de l'Armée Rouge, 20X20, se terminant sur escalade et traversée, c'est du gros.

La galerie du Shunt photo François Landry

La galerie du Shunt photo François Landry

16 octobre un gros coup pour l'exploration

TPST 16h

Participant : David

Le balisage et le marquage de la cavité est réalisé et David découvre un nouveau méandre dans le collecteur. Plusieurs branches sont découvertes et topographiées. 1500m de première.

19 octobre fin de la découverte de la salle des Deux Mains Gauches.

TPST : 10h

Participants : Philippe, Stef et François

Nous terminons l'exploration et la topo de la salle. Puis nous cherchons un autre objectif et nous prenons un but pour manque d'infos et incompréhension.

26 octobre promenade dans une trémie.

TPST : 13h30

Participant : Seb

Tentative dangereuse d'explo dans la trémie terminale. Découverte de 100 m de galerie.

Les carreaux d'argile avant le balisage crédit photo CDS 26 stage photo 2013

Les carreaux d'argile avant le balisage crédit photo CDS 26 stage photo 2013

27 octobre descente en initiation d'un puits.

TPST : 12h

Participants : Laurent, Raphael et François

Avec Louison de l'EDS l'objectif est de descendre le puits de la Relève. Les jeunes débutent dans l'équipement et tâtonnent avant enfin de pouvoir débuter la descente du puits. Hélas le fond du puits ne sera pas atteint.

collecteur des Spéléonautes Photo François Landry

collecteur des Spéléonautes Photo François Landry

1 novembre explo au fin fond

TPST : 15h

Participant : Stef

Escalade au fin fond du réseau 100m de première

24 novembre descente du puits de la relève

TPST : 10h

Participants : Pierre de l'EDS et Laurent

Visite pour Pierre du collecteur et atteinte du fond du puits de la Relève (P70 environ) Laurent descend le puits de la relève et réalise la jonction avec un point topo marqué de deux cairns.

le collecteur des Spéléonautes photo François Landry

le collecteur des Spéléonautes photo François Landry

Conclusions :

Une très belle découverte et une belle première, un beau résultat pour nos membres.

À suivre

Repost 0
3 décembre 2013 2 03 /12 /décembre /2013 10:05

Compte rendu :

la désobstruction se passe bien mais hélas le trou se referme sur une fracture de 15 cm de large totalement remblayée par les blocs.

Philippe découvre dans le même secteur une autre cavité que nos trois compères commencent à désobstruer.

Conclusions :

à suivre

Participants : Stef, Philippe et JPP

TPST : 7h

Repost 0