Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 mai 2014 3 14 /05 /mai /2014 16:21
La Résurgence du Cholet photo A. Merlot

La Résurgence du Cholet photo A. Merlot

Objectif de la sortie :

Reprise de l’explo de la source du Cholet.

Sortie préparatoire à l’équipement post S1 (équipement de l’escalade, fil d’ariane, ….)

Topo de l’entrée de la cavité jusqu’au début du S1.

Compte rendu :

Par une belle journée ensoleillée, Nous effectuons la marche d’approche vers la source du Cholet. En chemin, nous équipons de pitons la traversée de la rivière afin d’y installer une corde, rendant la traversée plus sécurisante.

Pendant la traversée de la rivière, je remarque une salamandre en train de tourbillonner dans la rivière. Pensant qu’elle y trempe depuis belle lurette, je décide tout de même de la sortir de l’eau… et elle reprend vie en bougeant ses pattes et sa queue. Nous la remettons à quelques mètres du bord de l’eau, où elle s’empresse de fuir, un peu étourdie quand même. La journée s’annonce bien !

Sur place, nous remontons l’escalade de 18 mètres, On remercie David qui avait changé la corde au préalable.

Pendant que David et Babe plongent le siphon, Louis et Antoine effectuent la topo depuis le bas, jusqu’au début du siphon S1 avec le DistoX et le Pda.

Les deux équipes mettront 2h30 à remplir leurs missions respectives. Et c’est devant le S1, que Louis et antoine voient leurs 2 plongeurs remonter avec une grosse banane. Le siphon est de toute beauté, ils se rendent compte qu’il y a de possibles départs qui n’ont pas été explorés.

Conclusions :

Bah … faudra revenir !!

TPST : 4h

Participants : Antoine M et David B (Geckos) ; Barnabe F (ASV –Lans en Vercors) ; Louis (GSV)

Repost 0
14 mai 2014 3 14 /05 /mai /2014 16:13

Objectif de la sortie :

continuer la désob interrompue pendant l'hiver

Compte rendu :

Comme c'est un jour de congé, on prend notre temps et ce n'est que vers 11h que nous rentrons dans la cavité. Pendant que Dirk et François terminent de s'équiper, Antoine installe la corde d'entrée. Je rentre en premier pour pouvoir jeter un coup d'œil sur le bas de la trémie le plus rapidement possible. Bien des blocs sont tombés depuis notre dernier tir, mais 3 gros blocs restent coincés et empêchent que la trémie se vide complètement. Je place une paille dans le plus grand bloc, pendant que François dévoile à Antoine la chronologie de nos sorties dans la cavité. Le tir fait partir une masse de blocs mais il est vite clair que :

1/ des gros blocs restent en équilibre dans la cheminée étroite (bien que 2m plus bas)

2/ la trémie ne s'est pas complètement vidée (tout une masse de blocs restent coincés 4m plus haut.

J'essaie en vain de faire tomber les gros blocs, pendant que François décide d'attaquer le méandre au bout de la margelle. Il semble pouvoir regarder au-dessus de la trémie, dans la cheminée. 3 pailles et un café plus tard, le méandre est plus ouvert, mais pas assez pour passer dedans. 1 trou et un ¼ plus tard et les batteries nous lâchent (nous n'en avons pris que 2). Et en plus le tir de François et le mien dans la paroie de droite ne font aucun effet. La roche doit être poreuse !!!

Conclusions :

Il faut revenir avant la période des moutons, pour vider les blocs en bas (que la trémie ne se bloque pas là si elle se vidait) et continuer d'élargir le méandre en haut pour pouvoir accéder à la trémie par le haut. Le courant d'air est aspirant.

TPST : 5h

participants : Dirk, François et Antoine

Repost 0
14 mai 2014 3 14 /05 /mai /2014 16:03

Objectif de la sortie :

faire découvrir la spéléologie pour 6 demandeurs d'asile à grotte Roche

Compte rendu :

Nous nous retrouvons tous à 13h sur le parking de grotte roche. L'équipement est rapidement distribué et vite enfilé.

Nous prenons une photo collective devant l'entrée et nous voici déjà sous la cascade puis dans le passage sableux. Nous patientons pour attendre les retardataires (c'est pas toujours facile pour tous la spéléo !!!!

Sans encombre les passages étroits sont franchis et maintenant c'est l'extase devant la grande galerie. Tout est prétexte à photo et à exclamation !!!!

le pas d'escalade est franchi par les plus vaillants jusqu'à la concrétion blanche et l'échelle et le boyau qui suit que par une personne. Les autres trouvent l'obstacle sale et étroit.

Nous opérons un retour calme et moins intrépide.

Conclusions :

Une journée différente et pleine de sensation pour ces six personnes.

TPST : 4h

Participants : l'association pour l'intégration des demandeurs d'Asile (6 personnes), Mickael, Philippe, Jean Pierre et sa fille, François.

les participants               photo F. Landry

les participants photo F. Landry

Repost 0
14 mai 2014 3 14 /05 /mai /2014 15:59

Objectif de la sortie :

1) Elargir les têtes de puits du méandre d'accès à la galerie COSC/SGCAF,
2) Travailler la trémie des Spéléonautes 1
3) Revoir des départs dans les Spéléonautes 2
4) Grimper la petite cheminée juste au niveau de la trémie.

Compte rendu :

Nous nous retrouvons sur le parking à 9 h 30 où nous dispatchons les charges entre nous. Nos objectifs sont multiples.Vu que finalement, l'équipe est plus petite que ce qui avait été prévu, nous abandonnons le premier objectif.

Nous entrons sous terre étagés entre 10 h 30 et 11 h. Au voutes mouillantes, il n'y a qu'un seul bateau. Philippe et Stéphane, étant les premiers, passent en se mouillant. Dirk a descendu le bateau des Geckos, que noues mettons en place à la première voute mouillante, et nous passons au sec. Nous nous retrouvons tous au pied de l'escalade des Cannelures pour manger.
Stéphane et Philippe vont revoir les Spéléonautes 2. Nous autres, nous refouillons la trémie, et attaquons la désob, à la fois en bas à gauche, et au plafond. En bas à gauche, le tir que je fais permet de travailler un peu mieux, mais n'a pas fait beaucoup avancer le schmilblick. En revanche, les tirs de Dirk au sommet de la trémie ont été très bien placés et efficaces. Ils nous permettent de monter encore de 2 m dans la trémie, jusqu'à un petit carrefour :
Nous continuons d'abord en suivant le plafond, à l'horizontal vers la droite. Nous y faisons environ 5 m en bougeant quelques cailloux, jusqu'à une étroiture due à deux blocs coincés au sol. Je n'ose pas les décoincer, ayant peur qu'ils décoincent aussi le bloc sus-jacent, qui lui est bien gros... Pourtant, c'est tentant, elle ne fait que 30 cm de long, et plus loin, je vois sur bien 2 m, et c'est passable. En revanche, il ne nous semble pas qu'il y ait du courant d'air dans cette partie.
Du coup, nous allons voir le second départ, il permet de gagner encore 2 m de dénivellation dans la trémie, toujours en suivant la paroi. Au bout de 2 m, le plafond semble s'horizontaliser, mais la quantité de blocs empêche de voir si plus haut, ça s'ouvre ou non. Le courant d'air y part A ce niveau, il est encore possible de suivre la paroi à l'horizontale, mais vers la gauche, sur 6-7 m, jusqu'à une obstruction de cailloux qui ne donnent pas envie de les toucher. Il y a beaucoup de choses en équilibre au dessus, et nous avons peur de tout déstabiliser en les touchant.
C'est à ce moment la que Stéphane et Philippe reviennent. En attendant que les gaz se dissipent (en bas à gauche, ils mettent du temps à partir) et que Dirk et Patrick nettoient le passage remontant dans la trémie, Mattei escalade la cheminée que nous avions entrevue en mars. Il grimpe de 5 m environ, et s'arrête sur une étroiture de 20 cm de diamètre. Il semble qu'il y ait un faible courant d'air, mais il n'y a rien à espérer.
Stéphane prend le relais, et perce 2 trous en plafond au sommet du passage remontant pour voir la tête que ça a au dessus. Pendant ce temps, Dirk et Patrick retourne en bas de la trémie sur la gauche, pour préparer l'éclatement de deux blocs. Nous faisons le tir des trous en haut de la trémie, mais au final, nous avons été trop gourmands, et il n'y a qu'une partie de la paroi qui est tombée. Nous pouvons tout de même passer la tête au dessus, et voir qu'il y a plein de petits blocs (10 cm environ), que ça parait à peu près désobstruable, et que le plafond se verticales de nouveau. Je commence à percer un autre trou pour finir le travail et pouvoir travailler plus haut, mais je n'arrive pas à percer, la mèche ne veut plus entrer dans le cailloux. Et pour cause, il n'y a plus de carbure en bout de la mèche ! Tant, pis, ça sent le retour à la maison, ça.
Nous faisons le tir du bas, et plions tout le matos. Mattei et Philippe ont commencé un peu avant, Dirk et Patrick partent après le tir, et Stéphane et moi attendons un peu, et allons voir le résultat du tir. Il a assez bien fonctionné, les blocs sont fendus, mais les blocs au dessus ont un peu bougé. Nous essayons d'enlever quelques cailloux, mais ce n'est pas évident car il faut travailler la tête en bas.
Nous sortons de la trémie et remontons tranquillement. Nous arrivons étalés aux voitures, entre 22h et 23h passés.

Conclusions :

Je pense que la prochaine fois, il faudra casser le caillou sur lequel nous sommes couchés pour essayer d'enlever les cailloux, ça permettra d'avoir plus de place pour travailler.

TPST: 12h

Participants : Dirk, Stéphane et Philippe (Geckos), Patrick (GSV), Mattei (Roumanie), et Xavier (Vulcain)

Repost 0
14 mai 2014 3 14 /05 /mai /2014 15:54

Objectif de la sortie :

Descendre le puits terminal du boyau dans le petit réseau de la lucarne dans le puits de l'espérance.

Compte rendu :

Nous descendons tranquillement jusqu'à la base du puits de l'espérance. Nous mangeons et Antoine débute l'ascension de la corde accédant à la lucarne. Nous le rejoignons et nous parcourons le boyau, glaiseux jusqu'au puits.

Sur la margelle de celui-ci nous commentons le projet d'équipement. Mattéi repère un AN et Antoine se jette dans le puits pour débuter l'équipement. Quelques spits plus tard et descente sur la corde, Antoine touche le fond du puits. Je le rejoins et constate que nous sommes à la base du puits du Loire. Laurent D. en a effectué l'escalade l'ors de la première de la galerie de marne.

Antoine remonte et déséquipe, avec Mattéi nous décidons d'explorer jusqu'au passage Nutella. Puis rejoignons la base du puits de l'espérance par l'itinéraire classique. Antoine est à la lucarne et nous décidons de déséquiper la corde en place.

En un pendule le tour est joué et nous remontons.

Conclusions :

Objectif atteint, ce n'est pas un itinéraire à conseiller.

TPST : 7h

Participants : Antoine et François (GECKOS) Mattéi spéléologue Roumain

Repost 0
14 mai 2014 3 14 /05 /mai /2014 15:47

Objectif de la sortie :

Formation Topo avec un DistoX2 (Laser modifié + Pda)

Compte rendu :

Suite à l’acquisition récente de ce matériel (Laser + Pda), formation par Antoine à l’usage de ce matériel. Exercice consistant à topographier 2 grottes d’accès facile ( grotte des Fées et grotte des Jarrands) afin de se familiariser avec le matériel, les précautions à prendre, etc…

Conclusions :

Journée plutôt sympa, rencontre avec 5 Chamois et bonne récolte de Morilles !!

TPST: deux 3h

participants : Dirk, Stef, Jérôme, François et comme instructeur Antoine

Débutons la topo                            Photo F. Landry

Débutons la topo Photo F. Landry

Repost 0
21 avril 2014 1 21 /04 /avril /2014 12:31

Objectif de la sortie :

Exploration partielle de la cavité du Scialet Abel

Compte rendu :

Arrivés sur site à 10h30. Le temps est beau mais avec un vent du nord assez froid. Les crocus et les gentianes parsèment la marche d’approche. Quelques restes de neiges dans les creux du plateau.

Nous descendons jusqu’à la couche de marne en suivant le parcours équipé et balisé. A noter une corde à changer dans le 2e puits et quelques amarrages restant à sécuriser en 2e partie. Le parcours met en valeur la complexité de cette cavité où la suite ne consiste pas toujours à descendre ou à prendre la galerie la plus évidente. On mesure là le travail remarquable de ceux qui ont ouvert la voie. Cavité intéressante aussi pour ses aspects géologiques. Jean-Marie, pour qui certains des passages sont des nouveautés techniques, avance à son rythme.

Visite de la Couche de marne puis de la salle JPP. Déjeuner.

Remontée sans encombre si ce n’est notre éclairage principal en limite en arrivant en bas du puits d’entrée.

Conclusions :

Un bon complément d’initiation en vertical pour Jean-Marie dans une cavité riche et emblématique du club. Merci à François, encadrant patient et pédagogue.

TPST : 7h30

Participants : François L. et Jean-Marie C.

le pont du puits // au puits du Changement   photo C. Tscherter

le pont du puits // au puits du Changement photo C. Tscherter

Repost 0
21 avril 2014 1 21 /04 /avril /2014 12:12
Rivière souterraine de Gournier photo A. Merlot

Rivière souterraine de Gournier photo A. Merlot

Objectif de la sortie :

Se faire plaisir et faire découvrir la spéléo sur une sortie sportive, complète et ludique.

Compte rendu :

Cette sortie est proposée au Club et à quelques personnes désirant une sortie découverte.

Laurent Y. nous rejoint avec 2 complices (Manue et Sylvie). C’est une chouette rencontre. Laurent fait partie du Club mais habite loin, c’est une bonne occasion de se rencontrer.

Le jour J, suite à une sortie annulée avec François, Dirk nous rejoint et complète notre équipe.

A l’aller, tout se passe bien, le bateau ne coule pas, Marion est ravie de faire les aller/retour amenant au fur et à mesure l’ensemble de l’équipe le temps que j’équipe la main courante. Thomas prendra le relais bateau sur la fin. Le passage de la vire se poursuit avec Dirk en tête dans la partie fossile qui a fait le plain de vitamine ce matin. Je ferme la marche avec les derniers. Nous nous arrêtons à un ou deux endroits jolis de la cavité.

A quelques dizaines de mètres du coin repas et de l’accès à la rivière, Sylvie se blesse un peu dans une chute. Elle repartira avec un bon bleu à la cuisse. Notre victime, Manue et Laurent décident de ne pas se risquer à la rivière et feront demi-tour après leur repas.

La partie rivière est un enchantement pour tout le monde. Sur la fin, la fatigue se fait ressentir par certains, et nous aurons tous de belles courbatures le lendemain.

Conclusions :

Conditions excellentes de part la saison. Bonne météo, il est agréable de se changer dehors et la marche d’approche se fait à température idéale. Le débit de l’eau est soutenu. La partie fossile est peu glissante car l’air extérieur est encore frais, ce qui ne déclenche pas de condensation dans la grotte, contrairement à l’été. Nous profitons de la grotte pour nous seuls, et nous avons une équipe au top !

participants : Thomas, Elise, Antoine, Dirk, Laurent Y, + initiation : Sylvie, Manue, Mamon, Thibaut et Marion.

TPST : 6h

Repost 0
21 avril 2014 1 21 /04 /avril /2014 12:02

Voici une sélection des photos réalisées par Laurent GOUIRAND.

Un grand merci à lui pour la qualité de ses photos.

Repost 0
14 avril 2014 1 14 /04 /avril /2014 09:14

Objectif de la sortie :

Désobstruction

Compte rendu :

A 9 h30 Jean-Marie, Steph, moi prenons la direction du trou Badour que nous rejoignons

en ½ heure, sur place nous constatons qu’il reste beaucoup de neige (environ 80 cms )

et qu’un gros bloc est tombé au fond, 2 trous et le reste en viendrons a bout.

Entre temps Philippe nous a rejoint, la valse des seaux nous permettra d’atteindre la cote – 2 mètres

à midi , le temps d’un casse- croûte et nous reprenons la desob sous la douche

car la neige fond de plus en plus, nous dévouons même un seau a la collecte de la gouttière !!!

Enfin à 15h nous capitulons à -3 mètres avec vue horizontale sur 2 mètres (voir photo).

Conclusions :

Le robinet est cassé, il faut attendre des jours meilleurs avant de poursuivre,

peut - être le 8-9-10 mai.

TPST : 5h

Participants : Philippe, Jean-Marie, Stef et Jérôme.

La suite !!!!!       Photo Jérôme B.

La suite !!!!! Photo Jérôme B.

Repost 0